Réalisations


Entre le programme initial et ce qui s'est réellement déroulé, un certain nombre d'ajustements ont été opéré.
Nous avons en effet tenu compte des attentes des participants, de la dynamique du groupe, des résultats des divers ateliers tout au long de la semaine pour répondre au mieux aux différents enjeux et perspectives pour l'ESA et ses enseignants au cours de cette formation.

Nous avons ainsi détaillé, jours après jours, les travaux, réflexions et orientations dans les onglets.
Ce que nous présentons ici est une rapide photographie des thématiques abordées durant la semaine :

Lundi 20 juin :

Accueil, présentations croisées.
Recueil des attentes des participants.
Recueil des représentations des acteurs de la formation à l'ESA concernant les démarches d'enseignement-apprentissage par l'intermédiaire du Q-Sort.
Discussion et analyse des résultats.

Mardi 21 juin :

Retour sur l'analyse des résultats de la veille. Présentation des modèles pédagogiques sous-jacents (transmissif, comportementaliste, socio-constructivite) et positionnement des enseignants de l'ESA selon ces dominantes.
Au-delà de la seule typologie, il s'agissait surtout de donner à voir et à comprendre les implications, conséquences, des choix pédagogiques opérés par chacun pour le processus de formation des étudiants.
Pour la construction d'un référentiel orienté compétences il est nécessaire d'identifier les liens entre savoirs / connaissances / compétences. Or, ces éléments ne se donnent pas à voir spontanément. Il est parfois nécessaire de mettre en œuvre des démarches d'observation, d'analyse particulières. Nous avons utilisé l'instruction au sosie comme démarche-outil pour mettre les stagiaires en situation. L'un des stagiaire étant alors "instructeur", l'un des formateur jouant le rôle de "sosie". Cet atelier nous a permis d'identifier collectivement, les finalités professionnelles dans la description de l'activité de l'instructeur.
Sur cet exemple nous avons pu faire émerger du discours les indicateurs d’efficacité, les connaissances en acte et les savoirs associés à l'activité professionnelle.
Le retour réflexif sur cet atelier a donné à voir les écarts classiques existants entre tâche prescrite, auto-prescription et activité réelle.
La prise de conscience de ces écarts opérée par les stagiaires nous a donné l'opportunité de présenter et proposer une méthodologie de construction de référentiel métier et des syllabus de formation. En particulier, l'importance de construire ces documents à partir de l'activité réelle et non pas de listes de savoirs ou compétences établies ex nihilo, s'est imposée.
Nous avons poursuivi cette journée de formation par la présentation de la démarche d'analyse de l'activité en didactique professionnelle : recueil de traces de l'activité, activité commentée, entretien d'autoconfrontation.

Mercredi 22 juin :

L'élaboration d'une formation est guidée de façon plus ou moins consciente par un triptyque mission-vision-valeur.
Notamment, les participants à la formation ont exprimé leur volonté d'identifier les déterminants de l'identité professionnelle des ingénieurs ESA : quelles sont leurs spécificités ? Quelles sont leurs valeurs ? Leur éthique ?
Nous avons exploré cette dimension à l'occasion d'un atelier d'analyses croisées. Cet atelier a permis la production d'une première modélisation des finalités professionnelles (motifs et buts) de l'ingénieur ESA interrogeant sa fonction sociale.
L'utilisation de la métaphore instrumentée du "vélo" au cours de cet atelier a suscité un ensemble de réflexions qui ont abouti à l'émergence du concept de "Kpangoïsme".
En dernière partie de journée, nous avons abordé les questions relatives au formalisme particulier des syllabus rédigés dans une perspective d'inscription de la formation dans le système LMD.

Jeudi 23 juin :

Présentation de la démarche adoptée par l'université de Dakar pour l'intégration de ses formations dans le système LMD. Clarifications au niveau des normes administratives (analyse succincte des textes REESAO et CAMES), du vocabulaire (UE, EC, ECUE...).
L'élaboration d'une formation doit également tenir compte des orientations pédagogiques et didactiques choisies et adoptées. L'atelier de réflexion et d'échange (CLIM) mené a été l'occasion de questionner plus profondément les pratiques enseignantes, les perspectives en matière d'initiatives ou d'innovation et l'implication de ces choix dans l'élaboration de l'architecture des référentiels.
La nature des productions réalisées lors de cet atelier ont mis en évidence de nombreuses convergences en ce qui concerne les pratiques pédagogique et didactique des enseignants-chercheurs de l'ESA.

Vendredi 25 juin :

Présentation de quelques démarches pédagogiques innovantes formalisées.
Des travaux en groupe reprenant les principales étapes de la session de formation ont permis l'émergence de propositions (relevé de décisions et activités à venir) et l'expression de besoins en formation et accompagnement.
Nous avons clôturé cette session de formation par une évaluation du stage.