Caractérisation d'un réseau de points d'eau favorable au Pélobate cultripède


1. Contexte du projet :

Commanditaire : La LPO Aveyron

Le Pélobate cultripède est une espèce présente sur la liste rouge de l'IUCN. Il s'agit donc d'une espèce menacées qui demande un suivi tout particulier lorsqu'elle est présente. C'est pourquoi la LPO Aveyron met en place un projet d’étude concernant le Pélobate cultripède, espèce présente sur le Larzac méridional, au sud de l’Aveyron, sur les communes de La Couvertoirade et de Cornus. Afin de réalisé ce projet, la LPO a sollicité les étudiants en licence professionnelle GENA Florac dans le cadre des projets tutorés.


Ce projet mis en place par la LPO Aveyron met en évidence plusieurs enjeux :

Enjeu écologique : Caractériser, préserver, voire dynamiser les populations du Pélobate cultripède sur le territoire du Larzac.
Enjeux socio-économique :
→ Conserver les populations du Pélobate cultripède sur le territoire du Larzac.
→ Concilier les pratiques agricoles du territoire avec avec la protection du Pélobate cultripède. 

2. Objectifs et méthodologie :

Objectif 1 : Connaître le Pélobate cultripède :

- Étude de l’espèce, de sa biologie, de son habitat,de son mode reproduction.
- Collecte de données antérieures concernant l’espèce.
- Création d’une fiche type applicable aux mares du Larzac sur la potentialité d’accueil du milieu.

Objectif 2 : Cartographie des habitas du Pélobate cultripède :

- Localisation des différents points d’eau situés sur les deux communes.
- Caractérisation de ces points d’eau grâce à une fiche type.
- Cartographie des habitats potentiels et des connexion inter-habitats favorables aux déplacements de l’espèce.
- Inventaire de la présence du Pélobate cultripède sur ces habitats potentiels.


Objectif 3 : Réaliser une étude d’impacts des pratiques agricoles sur les mares :

- Création d’une fiche type permettant d’identifier les impacts liés aux activités humaines.
- Sensibilisation et préconisation de gestion auprès des agriculteurs propriétaire des mares.

3. Résultats attendus : 

Un rapport écrit du projet d’étude. Une cartographie précise sur la présence ou non du Pélobate cultripède et de son habitat sur la zone concernée. Les données obtenues seront ensuite analysées afin de proposer un plan de gestion des mares.