LPA Mirande


"Différents ?" : créer un roman-photo avec des élèves de 4ème


La dynamique de l'enseignement pratique interdisciplinaire (EPI) pour créer sentiment d'appartenance et respect mutuel

image les_lves_de_4me.jpg (2.0MB)

Joëlle MORINEAU, enseignante en Education socio-culturelle au Lycée professionnel agricole de Mirande

Un roman photo avec les élèves de 4ème du lycée professionnel agricole de Mirande

Les élèves de 4ème ont participé au concours « le Pré vert » organisé par la Mutuelle Sociale Agricole en direction des élèves évoluant en milieu rural. Ce concours a pour objectif d'amener les élèves à réfléchir sur une problématique de société en lien avec leur vie quotidienne. Pour l'année scolaire 2016-2017, la MSA proposait aux élèves de s'engager dans une réflexion autour de la thématique « on n'est pas pareil et ça nous rapproche » et de produire un roman photo illustrant cette thématique.
Nous avons saisi l'opportunité de ce concours pour la mise en œuvre d'un projet pédagogique dans le cadre de l'Enseignement Pratique Interdisciplinaire (EPI) "Cultures et Langues Étrangères" associant trois enseignantes, dont une en éducation socio-culturelle, une en français, une en langues sur une durée de 12 semaines à raison de 6 heures en moyenne par semaine.

Les élèves engagés dans le projet

La classe de 4ème est composée de 24 élèves dont 7 filles et de 17 garçons avec des parcours chaotiques tant sur le plan familial que scolaire. Nous nous sommes heurtés rapidement à des problèmes de comportement se manifestant par du harcèlement entre eux et par du non respect des règles de vie de classe. Il nous a semblé que mobiliser les élèves dans une dynamique de projet en créant un sentiment d'appartenance à un groupe pourrait améliorer les relations entre eux et créer un climat favorable aux conditions d'apprentissage.


Le contenu du projet « on n'est pas pareil et ça nous rapproche »

D'où venons nous ? Pour répondre à cette question, les élèves ont interrogé leurs familles sur leur origine et ont pris conscience alors des chemins de l'immigration. Chacun-une avait dans son histoire familiale des grands-parents ou arrière grands-parents venus d'ailleurs ou de la famille partie vivre dans un autre pays. Nous avons alors abordé l'histoire de l'immigration en France au 20ème siècle.

Des rencontres
Pour saisir les trajectoires de vies brisées par des événements politiques ou économiques, nous avons invité des personnes qui ont témoigné de leur parcours . Ces témoignages émouvants ont fait saisir à nos élèves le désir de chacun de vouloir vivre un ailleurs plus sécurisant face à une situation insoutenable.
Les résidents de la maison de retraite ont avec beaucoup de plaisir répondu aux questions des élèves sur les modes de vie d'autrefois. Cet échange intergénérationnel a été d'une grande richesse.

A la rencontre des cultures
La diversité culturelle s'est invitée dans différents ateliers : chants et danses occitanes, chants et musique marocains, chants anglais de Noël, légendes et coutumes d'ailleurs. Les élèves se sont essayés aux sonorités des langues étrangères.

Des projections
Des films ont permis d'aborder des questions relatives à l'identité, à la religion, à l'oppression des filles, à l'antisémitisme, à la difficulté d'affirmer sa différence.

En route pour la création du roman-photo
Ce projet a servi de levier pour l'acquisition de connaissances que ce soit en français et ESC  : écriture de textes d'imagination, découpage du texte en y intégrant des repères spatio-temporels, écriture des dialogues, composition de l'image, caractéristiques du roman-photo et exercices de prises de vue. De plus, en informatique, les élèves ont appris à utiliser Open Office Draw.

Le temps était venu d'imaginer un scénario pour ce projet dont le cahier des charges imposait 4 planches de photos.

24 élèves pour la création d'un roman photo, ce n'était pas envisageable. Deux groupes alors ont été constitués ; dans chaque sous-groupe, les élèves en binôme ont imaginé une histoire à partir d'un thème choisi par eux parmi plusieurs propositions : les origines, la couleur de peau, l’homophobie, le handicap, la religion, les relations garçons/filles, les différentes cultures, le racisme.

Puis les élèves dans chaque sous-groupe ont voté pour le scénario qui allait devenir leur roman photo.

Enfin, vint le moment de la distribution des rôles et des responsabilités dévolues à chacun et au groupe pour la mise en œuvre du scénario. Un élève metteur en scène veillait au suivi des indications portées sur le scénario. Responsabilisation, autonomie ont sous-tendu ce projet.

En piste pour la MSA

Lorsque les romans photo ont été terminés, nous avons décidé en accord avec les élèves que nous ferions appel au sein du lycée à un jury qui départagerait les deux romans. Ainsi un jury composé de 7 personnes représentant des membres du personnel de direction, d'administration et de l'équipe enseignante ont choisi « Différents ? » comme étant le roman- photo devant concourir pour le prix « le Pré Vert » de la MSA.

Voir le Roman-photo :
image 01_page_de_couverture.jpg (0.8MB)
image 06_prsentation_pers.jpg (0.2MB)
image 02_planche_1.jpg (0.5MB)
image 04_planche_3.jpg (0.5MB)
image 05planche_4.jpg (0.7MB)
image 07_dernire_page.jpg (0.5MB)

Les résultats du concours 

Mercredi 19 avril 2017, 3 élèves de 4ème ont présenté les différentes étapes de leur projet et ont eu le bonheur de recevoir le troisième prix d'une valeur de 800 € pour avoir participé et gagné au concours le Pré Vert de la MSA. 

Les apports du projet

Ce projet a créé une forte émulation entre eux, la plupart des élèves se sont mobilisés pour réussir. Ils ont bien compris les enjeux, à savoir que s'ils ne s'engageaient pas jusqu'au bout, ils ne pouvaient participer au concours , ils se sont donc responsabilisés. Le fait qu'on ait partagé la classe en deux groupes a favorisé un climat plus propice au travail car les élèves étaient moins parasités par les débordements de certains. Cependant, quelques élèves ont fait preuve de peu de sérieux et d'implication et n'ont eu de cesse d'empêcher le bon déroulement et de s'enfermer dans des conduites d'échec. Pourtant, ils ont manifesté tout autant que les autres leur joie et leur fierté d'avoir gagné, ce qui nous semble une réaction très positive et très encourageante dans la perspective d'un autre projet. Nous avons aussi noté un point très positif, à savoir que lors des échanges avec les différents intervenants, les élèves ont été très respectueux, très à l'écoute, très curieux des parcours singuliers des différentes personnes rencontrées.
En conclusion, ce projet a permis d' instaurer une dynamique de coopération, d'entraide, de réussite avec pour résultat une reconnaissance au niveau régional de leurs capacités à réaliser une production de qualité.

Témoignage des élèves 
« Il est nécessaire de mieux se connaître, d’échanger, de parler, pour faire taire les a priori afin de comprendre les conditions de vie des autres personnes sans oublier de respecter leur culture. Les rencontres nous ont permis de réfléchir ensemble, de nous poser des questions sur le monde qui nous entoure, on est plus mature grâce à ce projet car on a appris des choses émouvantes et stupéfiantes, on a maintenant des connaissances des autres cultures.  La Terre est comme une maison avec plein de gens différents. »

Contact :
joseph.gestin@educagri.fr
Directeur de l'EPLFPA de Mirande Riscle
joelle.morineau@educagri.fr
Enseignante ESC

Financement : le lycée sur le budget EPI

Document d'accompagnement du référentiel de formation : 4e3edaEPILCERJuin2016.pdf (89.6kB)