Les ateliers cuisine des cités minières


Contexte :
En accord avec l’Etat, le bailleur SIA HABITAT lance de vastes opérations de réhabilitation des logements dans les cités minières. Au travers de sa démarche Co&Sia qui veut placer l’habitant au cœur de tout et pour répondre à des enjeux économiques et sociaux, SIA a décidé de profiter de ces réhabilitations pour proposer des actions sur l’emploi, la mobilité, le peuplement, ou encore l’aménagement des espaces extérieurs.
Cela se traduit concrètement par la mise en place de divers ateliers d’écriture, de couture, ou encore de jardinage sur les principes de la Permaculture. Cela a pour objectif la montée en compétence des habitants tout en valorisant le quartier.
Dans ce contexte, un projet d’atelier cuisine dont je suis en charge verra le jour à partir du mois de mai. Ces ateliers permettront aux habitants de se retrouver pour cuisiner ensemble des produits locaux, qu’ils dégusteront lors d’un repas. Ils ont pour objectifs de valoriser leur savoir-faire et la culture culinaire des cités minières mais également de sensibiliser les habitants aux enjeux de l’alimentation (nutrition, goût, impact environnemental,..). Ces ateliers bi-mensuels sont prévus pour six mois minimum.

Objectifs et cibles
L’objectif de la communication est de faire participer le plus d’habitants à cet ateliers, dans la limite de 12 places disponibles.
Le sous objectif est de mobiliser en partie ceux qui ne participent pas déjà à d’autres ateliers afin d’éviter de constituer un noyau exclusif d’habitants actifs, étant donné qu’il y a plus de 190 logements dans la cité. Nous aimerions également avoir une mixité intergénérationnelle.

Message :
Le message est d’inviter les habitants du quartier de la cité du Pinson à participer à ces ateliers de cuisine collective du Tiers Lieu situé au 23 rue Jean Casimir Perrier. Ils commenceront dès le mois de mai. Ces ateliers gratuits sont animés par SIA HABITAT et auront lieu deux jeudis par mois à partir de 10h du matin (jusqu’à environ 14h). Le nombre de places est limité à douze. Les habitants peuvent s'inscrire en se présentant directement au Tiers Lieu ou en appelant le numéro dédié sur le flyer.
A travers notre communication, l’enjeu sera de faire comprendre aux habitants que ces ateliers ne sont pas des cours de cuisine formels, mais qu’ils constituent d'abord un moment de partage ou ils pourront cuisiner et déguster ensemble un repas à base de produits locaux tout en apprenant.

Moyens
La communication autour de cette action est facilitée puisqu'il existe déjà des ateliers au Tiers Lieu. Les habitants sont habitués à la mise en place de ce type d’activités. Cela peut donc être plus facile à intégrer pour eux.
Par ailleurs, la présence des deux services civiques est une vraie opportunité. Ils permettent un relais local et quotidien de l’information. C’est d’ailleurs par le Porte à Porte que nous comptons axer essentiellement notre communication. En effet, nous voulons prioriser les habitants qui sont moins visibles, qui sortent moins de chez eux, contrairement à ceux mieux plus visibles qui participent déjà à des ateliers. Dans cette optique, il nous semble approprié d’aller rencontrer les habitants en personne. Nous leur distribuerons aussi un flyer récapitulant les informations, qui sera le support de communication.
Nous comptons aussi exposer une affiche sur la façade extérieure du Tiers Lieu permettant aux passants d’avoir connaissance de l’évènement.
Concernant les moyens humains, nous ne faisons pas appel à des prestataires. L’équipe projet s’est réunie pour définir le plan de communication. Je prendrais moi-même en charge la conception du flyer qui devra être validée par l’équipe. Le Porte à Porte et le boitage sera réalisé par les services civiques.

Planning

image Frise_Communication.jpg (42.3kB)

Budget
Le budget est relativement peu coûteux dans la mesure où les dépenses matérielles ne concernent que l'achat du papier nécessaires à l'impression des flyers et affiches. SIA HABITAT dispose d'imprimantes professionnelles. L'ensemble de la communication, de la conception à la distribution est réalisée en interne. Cependant, le temps décompté pour chacune de ces tâches est à valoriser.
Le calcul du budget est le suivant : Achat du papier (2 euros) + Temps de conception/réunion (150 euros) + 1/2 journée de Porte à Porte/distribution (200 euros) = 352 euros au total.

Postures et rôles
Les rôles de chacun concernant la communication du projet se répartissent ainsi :
- Les Services Civiques, qui feront le Porte à Porte et la distribution des flyers
- L'assistant de chargé de mission développement social urbain, qui fera partie de l'équipe pour valider le support de communication
- Moi même coordinateur du projet, qui concevra le support de communication

Je serais également à l'initiative des réunions concernant la communication et transmettrais en main propre les flyers au Services Civiques.

Critères de réussite
Si il y a :
12 participants c'est à dire l'ensemble des places réservées, le succès est total.
Entre 8 et 12 participants, l'objectif est atteint.
Entre 4 et 8 participants, il faut améliorer la communication.
Moins de 4 participants, il faut revoir entièrement la communication.

Support de communication
Pour la conception du flyer, j'ai pris une image de fond sur le site Pixabay : https://pixabay.com/fr/photos/cuisine-m%C3%A9diterran%C3%A9enne-manger-2378758/
L'image est libre à des usages commerciaux et il n'y a pas d'attribution requise. Cependant, au regard de la loi, j'ai décidé de citer l'auteur. Pour la travailler, j'ai utilisé le site Canva qui est relativement simple et intuitif d'utilisation.
Par ailleurs, j'ai considéré que l'image de fond correspondait assez bien aux ateliers, dans la mesure ou les produits qui y seront cuisinés seront majoritairement des légumes et des produits frais. La diversité des couleurs des légumes nous rappelle la joie et l'envie que permet la cuisine.

image flyer_2.jpg (0.7MB)