Groupe 3 Transformer - Commercialiser

Prise de notes lors des échanges en atelier


Atelier 1


Présentation déroulement des ateliers de la semaine.

EB : Prochain appel à projets CASDAR Janvier 2019 à priori

Tour de table : une personne un objet


Cécile Charles : chargée de projet / EPL de la Roche sur Foron : un résumé fait pr des enfants dans les ecoles du coin

Claire Hergott MSA : un prospectus de la foire de la chataigne à Morjou

Guillaume Fichepoil EPL de Valence : une courge, parcequeon a bcp travaillé dessus
faire le lien entre une équipe transfo et un collectif d'agri, pour valorisation en magasin bio et collectif. Role faire du lien

Pauline Herbemont EPL Aurillac : une empreinte de fromag Salers, on travaille beaucoup sur le fermier, c'est notre territoire, c'est ce qui fait qu'on est reconnu dans le cantal

Lise Pelux EPL Aurillac : j'ai pris le casdar en route, mon objet c'est le dessin d'un cycle : revenir à qelquechose de cyclique, production, transfo, conso, que chacun trouve sa place. Reprendre de l'autonomie sur la transfo avc la production de la ferme du Lycée

Sandrine Marchand EPL de Chateau-Gontier : une carpe, faire le lien avec la filière piscicole régionale
c'est pas notre coutume, notre but c'est de trouver des produits, des débouchés.

Espérance Brendlé DGER/BDAPI : A cheval sur l'ADT et les suivis des projets CASDAR TAE.
Une image un peu hors sol, chez vous sur le terrain on est dans du concret, dans notre sphère parisienne on est parfois un peu déconnecté. objet : dessin d'un un arbre qui cherche à implanter ses racines.

Arnaud Lefèvre EPL de Chateau-Gontier : des stickers projets - échanges européens sur la conso de la carpe, depuis des années, je suis preque monomaniaque de ce sujet

Karine Boutroux Animatrice Res'Them : moi c'est le téléphone, parce que je fait le lien entre des projets, j'identifie les attentes des dea dat, pour proposer formations et accompagner les projets. Les projets alimentaires sortent les uns après les autres.

Tour des Posters


Cécile Charles - EPL La Roche sur Foron: beaucoup d'interactions entres les trois centres mais souhait de la direction de le renforcer, notamment l'implication péda. Le babeurre c'est quoi, on part de la crème maturée pour faire le beurre et le reste c'est le babeurre (le pendant du lactosérum pour la fabrication de fromage ou de yaourts), c'est généralement jeté ou valorisé en production animale dan e meilleur des cas. On peut pas tout absorber, 750 T de matière /an.
Avec les producteurs on a monté une démarche avec les élèves pour constituer un groupe de fournisseurs de fruits locaux, dans une demache agro eccologique.
Ca été un projet assez interne à l'école. Les élèves ont bcp travaillé sur ce qu'était l'agro-ecologie, avec la CA par exemple.
On travaille avec des procédés physisque e stabilisation pour ne pas dégrader les protéines.
Marketing, on s'est appuyé sur une Lpro, encadré par Stéphanie D. prof et dirigeante d'une société de marketing. 10000 interviewés. Magasins de produits locaux, chaines PMS, GS, RHD.
AL : cette boisson elle a pas de nom ?
Enjeu du travail de marketing c'est de positionner le produit. « A nous de créer les besoins ». Les gens sont assez réceptifs. On a pas finalisé le coté nutritionnel.
Partenariat Public - Privé : a renforcé les équipes enseignantes et projet.
Une gouvernance assez cadrée, des réunions régulières, des copil, reunions référents.
Moi je fais le lien, le lien, le lien.
On finalise la partie industrielle, le process, le coût de revient, le prix psychologique est de 1,5? pour 25 cl.
L'idée est partie d'un brainstorming au sein du lycée : Quel projet innovant ?

Guillaume - EPL Valence
Ce qu'il faut retenir : en 2015 on a un groupe d'agriculteur que s'est agrandi - CELABIO, qui s'est diversifié en fruits et légumes, transfo.
Solidaire : ESAT, petites structures qui peuvent augmenter leur activité.
Un collectif qui a une grosse volonté de travailler ensemble. Le casdar a permis de bien structurer le projet.
On s'est appuyé sur l'atelier du Valentin, qui ne produit pas, c'est un outil péda. On atravaillé sur de la création de produit. Avec un légume, une plante, un fruit. Recette de soupe : Abricot, courge, romarin
Obj peut etre de mettre a dispo l'atelier pour les producteurs, prestation de service.
Si le produit bio et local on trouve des debouchés facilement dans les boutiques dédiées du territoire.
Le projet a permis une grosse dynamique péda. Il a remobilisé les équipes pour les faire travailler ensemble.

Arnaud - EPL Chateau-Gontier
On est sur deux catégories produits frais et transformés appertisés
produits fumés à froid ou fumés à chaud
produit phare rillette de carpe
Faut pas que le soufflet tombe.
Problématique du produits frais, écouler le produit. De nombreux partenaires locaux qui permettent de structurer le débouché.
Les produits sont différents selon les marchés qu'on vise.
Un produit de qualité bien sûr.
C'est un poisson diététique, travail sur la présence d'oméga 3.
On a deposé un feap.
Un évenementiel sur une journée prévu pour promouvoir le projet t le travail accompli.
Réflexion sur le choix d'un label, mise en place pour l'instant d'un cahier des charges régional. La Carpe Ligérienne (casser le goût de vase).
Définition de la charte graphique.
Test de fish'n ships de carpe.
On a des collègues qui savent nous dire quand c'est pas bon. Après les élèves sont un bon pannel, ca passe ou ca casse, et en général ca passe.
Demonstrateur national : de système de suivi sur individus vivants.
On est reconnu par les professionnels au niveau national. (eleveurs de carpes)

Pauline et Lise :
Sur l?exploitation ca n?allait pas du tout : Nous notre solution c?est de tout changer.
On a mis deux ans à écrire ce projet, avec beaucoup de partenaires de tous horizons.
L?autonomie c?est un volonté qui fait partie intégrante du projet.
Outil de diag prairie de plus en plus transféré vers les élèves.
Historiquement on vend beaucoup à des grossistes. Aujourd'hui on a pas de point de vente, pour la vente directe. Confrontation/concurrence avec les locaux. (un vrai enjeu!!)
Objectif affiché de faire plus de vente directe. En réfléxion cette année.
L'animateur + le casdar + le projet de l'ENIL, on montre qu'on est dynamique.
Proposer des bons produits accessibles à tous.
Des formats de pensée à faire évoluer pour ce qui concerne la valorisation en RHD notamment à la cantine du lycée. Karine raisonner plutot à l'echelle du budget global plutot qu'au prix/repas.
Oeuvrer dans le bon sens, ils sont obtus, puis ca évolue (les décideurs, les collègues, les salariés ??)

Ce qu'on retient :

- Les projets sont très diversifiés.
- Pour que ça marche il faut des personnes identifiées, moteurs, mobilisées.
- De la curiosité et de l'ouverture sur l'extérieur
- Une personne dédiée à la conduite de projet ça décuple tout. Temps trop souvent très limité pour les enseignants dans leur temps de travail, pas une question d'envie, question de temps disponible. « Quelqu'un » dont ce soit le rôle (ex : chef de projet). Suivi du projet (admin et financier), animation de la démarche.
- ancrage territorial
- création de nouveaux produits/vente directe - citoyens de plus en plus sensibilisés.
- pas d'obligation de résultat mais la pédagogie est le moteur.
- une valeur convenue, c'est l'agro-écologie, mais c'est quoi ?? travail fait pour s'approprier le concept et avec les valeurs qui font sens pour l'équipe.

ATELIER 2 :


Le temps est écoulé ! 

Faire deviner un certain nombre d'expression issue de l'outil de positionnement ADT/IAE.

Partage sur ces notions, en s'appuyant sur les schémas de l'outil. Chacun éclaircit sa compréhension des notions abordées.

1er tour phrases, 2 eme tour un mot, 3eme tour mime n'a pas eu lieu.

Premier niveau de l'outil


PH : En tant que DEA on est pas toujours bien placé pour savoir ce qui se passe au niveau du pole enseignement.

Il y a des personnels autres que enseignants impliqués, personnels techniques, cuisinier (chateau-gontier).

Faire, fait par les élèves > ça compte, c'est valorisant

La partie administrative au niveau de nos EPL : fortes attentes pour un suivi en terme de gestion financière, prise en charge lourde.

Second niveau de l'outil


Lien vers le contenu de l'atelier

Synthèse de l'atelier 2 :

Malgré des contextes différents, des terrains mouvant, les différents projets CASDAR TAE menés au sein des EPL :
ont permis un décloisonnement au sein des établissements et de leurs composantes
ont généré un effet fédérateur

Se projeter dans des dynamiques positives permet d'amener enseignants et élèves à s'investir, ces initiatives et démarches sont structurantes pour les équipes.

Les résultats sont primordiaux face aux professionnels, ce sont qui abondent au CASDAR, notre rôle peut s'avérer structurant pour la filière.

Le Casdar TAE c'est une étincelle pour démarrer des projets. Le carburant, l'oxygène, on l'a, l'étincelle était nécessaire. ce sont les moyens même modestes qui permettent de déclencher les choses.

Ces projets sont collectifs, il y a un groupe au sens large, on croise les regards, il y a une intelligence collective, quelque chose de nouveau né de tout ça.

Maintenir la dynamique dans le long terme nécessite une appropriation des enjeux par tous dès le départ.

ATELIER 3

C'est par là

PREPARATION DES RESTITUTIONS


Dixit - un jeu de cartes pour exprimer, s'exprimer, dire.
Chacun choisit une carte évoquant :
- Qu'est-ce qui vous a fait plaisir dans l'expérience CASDAR TAE ?
- Qu'est-ce qui vous a été le plus difficile ?

>> L'album, insérer lien

Qu'est-ce qu'on veut vous dire :

Présenter une synthèse des résultats des 3 temps d'atelier Dans le champ de l'agro-écologie
Montée en compétence "Produire autrement", "Transformer autrement"
des matières premières AE | process limitant les intrants/additifs
Valorisation des co-produits | process économe (eau/energie)
Circuits d'approvisionnement et de commercialisation locaux/courts
Aspects commerciaux
Commercialisation en s'appuyant sur des valeurs (ex : identité du producteur/besoin d'affirmation du consommateur) | Lien aux attentes des consommateurs
Confrontation valeurs et attentes sociétales vs réalités économiques et techniques
Co-construction sur un territoire | besoin de partenaires
Aspects commercialisation | besoins, importance du marketing et de partenaires pour ce faire | manque de ressources en interne

Bénéfice pour le/les collectifs :
Transfert technologique | Attentes des professionnels
Diversité des collectifs - porosité entre eux
Les EPL, EA et AT sont porteurs et la péda est au coeur des démarches
Décloisonnement (personnels de l'EPL, enseignants, salariés d'EA/AT)
Mobilise une pédagogie ascendante - en lien avec le milieu professionnel d'aujourd'hui et de demain - dynamique de projet + innovation)
Les apprenants sont acteurs et auteurs
Forte motivation des jeunes et des équipes
Opportunités de situations pédagogiques
Innovation à plusieurs échelles :savoirs-faire pro (diversification des activités) - méthodes de travail - pratiques péda, place des EA/AT comme support péda.






Sur le séminaire en lui même :
passer plus de temps sur l'approche du ressenti sur les plaisirs, difficultés. Sur le bilan "moral" de l'action et ce qu'on peut partager.