CR de réunion du 04/02/20


CR issu des notes de la réunion avec les abeilles noires

Cadre de la réunion

Objectifs
  • Faire émerger les contraintes techniques quand à l'implantation de ruches sur le sentier pédagogique de la châtaigneraie de l'Espinas, tout en privilégiant l'aspect pédagogique ;
  • Questionner les modalités d'un éventuel partenariat, ou d'une coopération ;

Participants
Tous les membres appelés, ont répondu présent à la réunion, étaient ainsi présents :
  • Chantal et Yves membres de l'Association des abeilles noirs et apiculteurs ;
  • Carola coordinatrice pédagogique de l'association Epi de Mains ;
  • David, Philippine et Guillaume, pour l'équipe de soutien à la coordination via l'Institut Agro de Florac ;

Problématiques de l'Abeilles noirs

  • L'AN fait partie des espèces sauvages ( pas d'altération par la reproduction) ;
  • Il existe en Cévennes un espace pédagogique axés sur l'AN, et les cultures liés C'est l'arbre aux abeilles ;
    • C'est un site intégré au niveau agricole traditionnel ;
    • On y présente une collection de plantes variétés anciennes ;
    • On continue à exploiter pour de l'expérimentation agricole ;
    • On y fait aussi des actions pédagogique, en partenariat avec verger de Lozère/48 ;
  • La gestion et l'implantation de ruches requières beaucoup d’énergie d'avoir un rucher tronc ;
  • Toutefois, c'est un sujet qui intéresse beaucoup les gens, c'est attractif ;
  • L'exportation du savoir est complexe et n'est pas au point ;
    • D'expérience, sur 50 ruches installés et habités, seule une ruche a survécu ;
  • Les avantages d'il y a 50 ans pour les ruches troncs ;
    • Il y avait une agriculture très active ;
    • Il n'y avait moins de pesticides ;
    • Il y avait un climat plus humide ;
    • Il y avait moins de maladies ;
    • Il n'y avait pas le frelon asiatique ;
    • Ces ruches troncs qui ont très très bien fonctionnés pendant des millénaires sont aujourd'hui en déclin, du fait des changements du paysage ;
  • Installer un rucher tronc est un gros travail de construction en pierre sèche ;
  • Il n'y a pas moyen de tirer de miel de ces ruches troncs ;
  • Les AN ne peuvent s'implanter qu'uniquement dans des ruches neuves ;
  • réglementation lié au code rural



Concrètement, un rucher tronc sur le site de l'Espinas


Comment pourrait-on coconstruire le projet ensemble ?
Du fait que l'asso des AN n'a plus trop le temps et l’énergie pour gérer des ruches supplémentaires, il faudrait si l'on souhaite implanter des ruches habités, trouver un bénévole d'Epi de mains habitant à proximité, ayant déjà des connaissances en apiculture pour se former et s'engager à la maintenance des éventuels ruches de la châtaigneraie.
L'asso des AN propose, d'aider à construire les contenues pédagogiques, et de valider la construction, pour veiller au respect et à la pertinence et la cohérence de l'installation. également l'éventualité d'une conférence sur le sujet.

Quelle interaction avec le public ?

  • Un rucher habité, mais demande une main d'oeuvre que l'association des AN ne peut pas fournir et une pérénité du projet ;
OU
  • Un rucher tronc (se concentrer sur l'aspect pédagogique ) vide pour renvoyer sur des choses qui existent plus loin ;

La présence de ruchers troncs sur le sentier pédagogiques de la châtaigneraie permettrai aussi de renvoyer le public vers le site de l'arbre aux abeilles.
Éventuellement organiser une visite de l'arbre aux abeilles pour les chantiers internationaux organisés par Epi de mains.

Analyse SWOT pour l'installation d'un rucher à l'Espinas


Positif Négatif
Int Forces / Perenité lié à l'implantation d'epi de mains sur le site / Besoin d'une terrasse en PS / Support de sensibilisation fort / Force du partenariat Faiblesses / Manque de connaissances en apiculture / Charge de travail / Le site de l'Espinas est très venté, il faudrait plutôt mettre les ruches plus bas
Ext Opportunités / sources pour être en cohérence historique / Existence et proximité de l'arbre aux abeilles / L'abeille est un témoin fort de l'histoire / Moyen pour sensibiliser au bien être animal par le patrimoine apicole traditionnel (pas de contrôle des reproductions, de selection) / Besoin de conservation de l'AN / Attractivité pour le public / Ruches tronc de seconde main facile à trouver Menaces / Peur des abeilles, risques avec le public / Les vieilles ruches ne sont pas bonne pour les abeilles


Conclusion

Le projet, d'implantation d'un rucher sur le site de l'Espinas, est pertinent de part son emplacement, et l'intérêt pédagogique qu'il pourrait apporter. Toutefois, en raison de difficultés à relever (besoin d'un bénévole formé et investi, danger lié à la présence du public), le modèle "ruche vide" semble plus faisable.
L'association des AN, pourrait nous aider dans la conception du contenu pédagogique, dans la validation du respect historique et technique de la construction d'un rucher et l'éventuel formation/initiation d'un bénévole en charge des abeilles.