Notes de la réunion du 04/02/20


Chantal / Yves --> Asso des abeilles noirs
Carola --> Epi de mains
David / Philippine / Guillaume --> Institut Agro

Abeilles noirs Problème environnemental, elle fait partie des espèces sauvages ( pas d'altération par la reproduction).

Espinas qqs années que Epi de main proposent des formations autour de la castanéiculture (GP+pro). On a un programme de rencontres qui est encore en développement. On voudrait créer un lieu ressource autour de la chataigne.
  • Centre doc (comment faire ? )
  • Sentier pédagogique

Projet du sentier
  • Place de divers activités à caractère de conservation

  • Vous savez que ça existe déjà ! C'est basé sur l'abeille noir, et les cultures liés.
  • C'est un site intégré au niveau agricole traditionnel
  • Il y a une collection de variétés anciennes
  • On continue à exploiter pour de l'expérimentation agricole
  • On y fait aussi des actions pédagogique, (verger de Lozère/48)
  • C'est beaucoup d'energie d'avoir un rucher tronc
  • Ca intérèsse beaucoup les gens, ça peut sensibiliser..
  • Les ruches troncs habités --> sur 50 ruchers par des apiculteurs, seule une ruche a survécu.
  • Le problème des ruches troncs aujourd'hui
    • Il y avait une agriculture très active
    • Il n'y avait moins de pesticides
    • Il y avait un climat plus humide.
    • Il y avait des beales
    • Ces ruches troncs qui ont très très bien fonctionné pendant des millénaires sont aujourd'hui en déclin, du fait des changements du paysage
    • Installer un rucher tronc est un gros travail de construction en pierre sèche.
    • Il y a beaucoup de maladies ici du fait des transhumances
    • Il y a le frelon asiatique

Qui assure l'entretient ? On ne tire pas de miel de ces ruches troncs
L'asso aide pour restaurer et entretenir

On reprend la main
Coconstruire le projet ensemble ?
Y a t-il qqn sur l'espinas de compétent pour l'entretientr
L'asso des AN n'a plus trop le temps et l'energie pour gérer des ruches supplémentaires.

  • Quelle interaction avec le public ?
  • Qui s'en occupe ?
On peut eventuellement partager mais il faut qqn sur le terrain pour gérer.
Pouvez-vous former ?
On peut "initier" ! Il faut qqn qui ai déjà une familiarité avec les abeilles pour en plus aquérir des connaissances lié aux AN.
C'est jouable !
Il faut chercher le potentiel humain.
On peut envisager des partenariat ponctuels pour les rédactions, pour des conférences des appuis et initiations.

Ou un rucher tronc vide pour renvoyer sur des choses qui existent plus loin.

Quel renvoi pour le public ? Renvoyer le public vers les sites des AN.

Faire une visite de AN avec les chantiers internationaux ?

+ -
Int Forces -Perenité lié à l'implantation d'epi de mains sur le site -Besoin d'une terrasse en PS -Support de sensibilisation fort -Force du partenariat Faiblesses -Manque de connaissances en apiculture -Charge de travail -Le site de l'espinas est très venté, il faudrait plutôt mettre les ruches plus bas
Ext Opportunités -sources pour être en cohérence historique -Existance et proximité de l'arbre aux abeilles -L'abeille est un témoin fort de l'histoire -Moyen pour sensibiliser au bien être animal par le patrimoine apicole traditionnel (pas de contrôle des reproductions, de selection) -Besoin de conservation de l'AN -Attractivité pour le public -Ruches tronc de seconde main facile à trouver Menaces -Peur des abeilles, risques avec le public -Les vieilles ruches ne sont pas bonne pour les abeilles