Quels outils pour quoi faire ?



Le web 2 : c'est quoi, petit rappel


  • Pas une nouvelle technologie
  • Une nouvelle posture : l'internaute est au centre
    • Interfaces simplifiées
    • Tout le monde peut communiquer : blog, commentaire, contenus créés par les internautes (crowd-sourcing), recommandations, outils collaboratifs
  • Mais les données partent dans les nuages ! (Cloud Computing) : applications en ligne, données personnelles, musique, etc...

Et ça change quoi ?

1. Dilution de l'auteur

  • Commentaires, écriture collaborative, re-tweet
  • Qui est l'auteur d'un article de Wikipédia ?
  • Et donc dilution de l'autorité
  • Comment évaluer un document ?
  • Recommandation, curation : par qui, pour qui ?
  • 2 logiques : recommandation/Moteur de recherche

Et ça change quoi ?

2. Des flux d'information

  • On change de logique en passant de la pénurie à l'abondance et du fonds au flux
  • Repérer les sources et non plus les documents
  • Faire de la "plomberie" pour que les informations susceptibles de nous intéresser sortent du flots et nous arrivent
  • Agrégateur de flux, Pipes, abonnements Twitter,...


Et ça change quoi ?

3. Nouveaux formats/nouveaux automatismes

  • Modification de la valeur de l'écrit dans le tri de l'information
  • Certains écrits prennent la valeur de ce qui était audio : Considérer les flux RSS/Twitter comme une radio
  • Mais ne pas croire que l'écrit devient de l'oral : Les écrits restent, les commentaires sur un blog ou Facebook aussi
  • Et la radio devient asynchrone avec les podcasts !
  • Il faut développer des nouveaux automatismes pour le tri des documents au-delà de repères habituels

Et ça change quoi ?

4. Le travail en cours devient visible

  • Wiki
  • Maquettes de chanson, image, etc...

Et ça change quoi ?

5. Alors c'est quoi un document ?

  • Reconvoque ce qu'on sait ou croyait savoir sur le document
  • Nouvelles définitions émergent
  • Une page web dynamique n'existe-t-elle que si quelqu'un la regarde ? L'enregistre ?

Question subsidiaire

Le problème est-il de trouver du contenu ou du contenu de qualité ?

Une multitude d'outils

  • Une avalanche d'outils
  • Pas forcément pérennes
  • Des nouveaux outils qui provoquent de nouveaux usages qui entraine la création de nouveaux outils

La veille professionnelle

  • Pourquoi veiller ?
    • On ne le fait pas parce qu'on peut le faire ou que c'est moderne, ou dans le coup
    • Suivre la reconfiguration du paysage informationnel (notre champs pédagogique !!)
    • Suivre les évolutions de notre métier
    • Anticiper (?) les bouleversements à venir
  • C'est l'occasion de tester de nouveaux outils de veille !

Mais j'ai pas le temps !

  • Prendre du temps pour en gagner après (et on en profite pour utiliser de nouveaux outils)
  • Se libérer du temps en automatisant ce qui est possible :
    • Moccam
    • Achats dans BCDI
    • Bulletin des nouveautés via e-sidoc
    • Utiliser Etherpad pour les réunions
    • Mutualiser ce qui est mutualisable
    • Optimiser l'utilisation de First Class
    • Ecrire des titres de mail les plus explicites possibles
  • Suivant le fonctionnement de chacun : se réserver des moments ou au contraire, se laisser interrompre


L'informatique dans les nuages cloud computing

Consiste à ce que nos données ne soient plus hébergées sur nos disques durs mais sur des serveurs extérieurs
  • Avantages :
    • disponible depuis n'importe quel ordinateur
    • pas de pb de mise à jour, de version
    • permet de partager
    • souvent gratuit

L'informatique dans les nuages cloud computing

  • Inconvénients :
    • Pas d'internet, pas d'accès aux données
    • Quelle utilisation et quelle sécurité pour mes données ?
    • Portabilité des données d'un service à l'autre pas forcément évidente
    • Quand le service ferme, les données disparaissent

Modèle économique

  • On passe d'un modèle économique fondé sur la rareté (cout de production + matérialité) à un modèle économique qui essaye d'apprivoiser l'abondance
  • On ne fait plus payer un bien mais un service


Modèles économiques

  • publicités et notamment publicité ciblées
  • graphe social
  • "freemium" : gratuit mais payant pour des services supplémentaires
  • abonnement payant

Quel outil pour quel usage ?


  • Bien identifier les objectifs pédagogiques : communiquer, écrire, synthétiser, choisir ?
  • Repenser l'évaluation en fonction des capacités à évaluer, certains types d'évaluation ne fonctionne plus du fait du nouveau contexte (copier-coller, traducteur automatique)
  • Privilégier la simplicité d'utilisation / aux fonctionnalités ("syndrome du robot-ménager"):
    • éviter les mots de passe
    • évitez les inscriptions
    • évitez les outils demandant une installation
    • privilégier un outil avec peu de fonctionnalité mais ergonomique

Quel outil pour quel usage ?


  • Le choix de l'outil doit dépendre du niveau du groupe plus que de ces fonctionnalités

Travail en classe

  • Si l'outil demande une inscription il vaut mieux le faire avant le cours, soit en créant un mot de passe commun pour toute la classe (recommandé), soit en préparant une liste d'identifiant/mot de passe que l'on garde pour chaque cours
  • Si l'outil demande une confirmation par mail, utiliser un outil créant des adresses mails éphémères
  • Identifier en amont à quel titre ils publient : lycée, classe, élève,...

Travail en classe

  • Évitez les pseudos : discussion sur l'identité numérique
    • Anonymat/responsabilité
    • Maîtrise de son identité numérique
    • Monde du travail
  • Ne montrer que les manipulations de base :
    • Certains iront plus loin seuls
    • Certains demanderont de l'aide pour aller plus loin : plus efficace